Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2009

Sekiguchi nous sort enfin le Petit Chaperon Rouge et le Loup dont nous avons déjà pu voir des prototypes à des events.

C’est chouette, enfin une nouvelle Fluorite qui n’est pas blonde ! Non pas que j’ai quelque chose contre les blondes hein. Mais j’aime bien la diversité dans les modèles. Et puis j’avoue que depuis la petite brune de Noël 2007, je trouve que le blond n’est pas forcément la couleur qui la met le mieux en valeur. Le brun lui donnait un peu plus de caractère. Je crois que cette demoiselle Noël est d’ailleurs ma préférée des Fluorite au final. Ah et petite précision, non elle n’a pas un carré contrairement à ce que peut faire croire la photo ci-dessus. Ses cheveux sont même plutôt longs.

Je ne suis pas fan de sa tenue en entier, mais j’aime bien sa blouse. Une blouse blanche c’est toujours pratique, et celle-ci est plutôt jolie. ^^ Pour ne pas faire de jaloux, voici également une photo de plus près de monsieur le loup :

Les poupées sont actuellement en préorder, la livraison étant prévue pour mi-mars. Elles coûtent 16,800 yens chacune.

Read Full Post »

Il y a quelques semaines, le 7 février pour être plus précise, j’ai passé la journée sur à Kôenji, un quartier en banlieue de Tokyo. Kôenji Shôrin, une petite librairie/café qui est installée là-bas, et qui abrite régulièrement des événements en rapport avec les poupées, organisait ce jour-là un mini marché aux puces consacré au poupées, dans le cadre de leur « semaine de l’art ». Ma copine Hiroko m’avait proposé d’y participer si je voulais. J’ai donc passé la journée en sa compagnie, ainsi qu’avec une partie de la troupe habituelle. J’étais super fatiguée, du coup la journée en japonais a été difficile, mais c’était super chouette !

Kôenji Shôrin est une toute petite boutique adorable. J’y étais déjà allée une fois l’été dernier pour l’exposition Yatabazah, mais ayant passé la plupart du temps dehors (il y a une petite terrasse), je n’en avais pas autant profité des lieux que cette fois. Elle n’est pas « mignonne » comme peuvent l’être certains autres endroits que j’apprécie dans Tokyo. Mais elle dégage une atmosphère chaleureuse et confortable. Il y a plein de bois, plein de meubres exposant de jolies petites choses, plein de livres. C’est un peu le fatras par endroit, mais c’est un fatras accueillant. Elle est composée d’une grande pièce, légèrement coupée en deux par un début de mur au milieu. La partie de gauche (quand on rentre) est consacrée aux livres, la partie de droite aux tables et chaisses pour les clients (et en l’occurence ce jour-là pour les objets en vente). Dans cette partie il y a une ouverture dans le mur du fond, qui donne sur la cuisine. Elle permet de passer commande. La priopriétaire des lieux (enfin, j’imagine que c’est la propriétaire) est une femme un peu âgée et très gentille.

La nourriture n’est pas donnée (ce qui n’est pas vraiment surprenant pour un établissement de ce genre dans Tokyo), mais bonne pour ce que j’ai testé. J’y ai pris une part de gâteau et un thé à la rose. Un peu amer, mais buvable même sans sucre, et surtout d’une couleur magnifique !

La journée s’est passée tranquillement, à papoter, prendre des photos (comme vous pouvez le voir), acheter deux bricoles (deux coupons de tissu adorables !! Dont un sur le thème d’Hansel et Gretel), m’endormir sous l’action conjuguée de la fatigue, de la chaleur de l’endroit (surtout comparé au dehors) et du brouhaha de fond en japonais trop difficile à suivre). Il n’y a finalement pas eu beaucoup de visiteurs. Le gros des gens était là à l’ouverture à 13h (moi non, je suis arrivée un peu après, j’ai été retardée), et ensuite ça a été plutôt calme et entre amis. A un moment donné les exposants et leurs amis prenaient toute la place, je ne sais pas comment un quelconque client aurait pu s’installer ! XD Nous avons également pu admirer les créations des uns et des autres (à grand renfort de « Aaaa », « Oooo », « sugoooi », « kawaii », etc.), ainsi que la toute dernière petite Betsy McCall qui venait de sortir et que quelqu’un a acheté eet apportée.

Le marché s’est fini à 18h, et une partie d’entre nous est ensuite allée dans un autre café du coin. J’ai pu connaître un peu mieux des gens que je n’avais fait que croiser rapidement jusque là. Tout le monde a été hyper chaleureux, prenant soin d’essayer de m’expliquer quand ils partaient dans des trips un peu complexe, pour que je sois vraiment avec eux et puisse partager la discussion. J’ai rencontré peu de gens dans ma vie aussi accueillants et gentils que certains des japonais que j’ai rencontré ici via les poupées. Certains sont hyper connus dans le milieu, leur travail admiré par plein de gens, et ils sont simples et m’accueillent tranquillement comme une des leurs. En tout cas c’est l’impression que ça me donne. Le fait que je ne parle pas super bien japonais, et qu’eux ne parlent pas anglais limite pas mal la discussion quand Hiroko n’est pas là, parce qu’ils n’osent pas aller vers moi. Mais une fois ce malaise balayé, ils sont vraiment adorables.

Un souvenir m’est revenu lorsque je rentrais chez moi ensuite. Environ deux ans avant, j’allais à mon premier I-Doll. En sortant du monorail après la convention, je suis tombée sur les membres du collectif LW Dolls, qui marchaient un peu devant moi : Daisy-D, Korisu Factory, Hard Pain. Ce sont les premières marques que j’ai connues, parce qu’ils travaillent principalement pour Momoko et que j’avais trouvé des photos de leurs créations sur Internet. J’admirais énormément leur travail, notamment les robes de Korisu Factory. Et ils étaient là, quelques pas devant moi. Je mourais d’envie d’aller leur parler, leur dire que j’adorais ce qu’ils faisaient. J’ai du imaginer ce qui se passerait si ça se faisait. C’était le trip classique de la fille un peu fan. Et maintenant je les connais, et je discute un peu avec eux aux events. Et ça ne ressemble pas du tout à ce que j’avais imaginé. Parce que nos relations se passent globalement d’égal à égal, pas de fan à créateur, et que j’apprécie maintenant autant les personnes elles-mêmes que les artistes.

J’ai vraiment de la chance d’avoir rencontré des gens pareils. Et je suis vraiment reconnaissante à Hiroko de m’avoir tendu la main il y a un an. Je suis rentrée ce soir là extrêtement contente et reconnaissante. Pour les personnes gentielles que je croise, pour les petites  joies que la vie nous donne. Il faut vraiment apprécier toutes ces petites choses, parce que grâce à elles la vie vaut vraiment la peine d’être vécue. Un sourire peut vraiment illuminer une journée maussade, un petit mot gentil, même de quelqu’un qu’on ne connait pas, donner de la chaleur. ^_^ Le Japon me le redémontre régulièrement. Je m’éloigne un peu du sujet là, mais c’est important de le dire de temps en temps.

(toutes les photos du flea market seront bientôt accessibles sur mon Flickr : ce soir si possible (mais ça n’est pas sûr), demain sinon)

Read Full Post »

Ma petite famille de Pullip

De gauche (en bas) à droite : Vespertine Kautaq Sauge (modèle Chill), Ermeline Menthe (modèle Cornice), Cannelle (modèle Nina) et Capucine (modèle Assa). Les pauvres sont bien délaissées en ce moment.

Je me suis mise aux Pullip lors de mon retour au Japon fin 2006. Chill est la toute première que j’ai eu. Mon chéri m’avait promis pendant notre séjour en France qu’il m’offrirait ma première « grande » Pullip (j’avais déjà deux Little) lorsqu’on reviendrait. Nous sommes allés la choisir ensemble et je l’ai eue pour Noël. ^_^ J’ai longuement hésité avec Nina à ce moment là, qui était un modèle qui me plaisait beaucoup, et plus ancien. Chill venait tout juste de sortir. Mais elle a ravit mon coeur dès les premières photos promos avec sa petite bouille qui me faisait penser à Björk, je ne pouvais pas repartir sans elle.
Et finalement j’ai bien fait : je l’adore (j’ai passé les premiers jours à la contempler dans sa boîte sans la sortir tellement elle était jolie), et je suis tombée sur une occasion magnifique pour Nina quelques mois plus tard. Elle n’était pas vraiment prévue à ce moment-là, mais j’avais déjà raté quelques temps avant une super affaire et je m’en voulais trop, du coup quand j’ai vu la deuxième je n’ai même pas réfléchi. ^^; J’en étais toute fébrile, de peur qu’elle soit partie le temps de compléter la transaction (c’était sur le net).
Assa a été la deuxième, quelques temps après Vespertine. Elle m’obsédait. Grâce à elle j’ai d’ailleurs fait la connaissance d’une amie géniale. Et puis un soir mon chéri a décidé que je la prenais et qu’il m’en payait la moitié ! Aaaah, c’était le bon temps où on avait pas mal de sous. ^^; J’adore sa bouille, elle est vraiment spéciale. Je voulais lui trouver une autre perruque, rousse, qui aurait accentué son côté gamine adorable, mais je n’ai pas réussi à trouver ce que je cherchais… elle est donc toujours stock !
Cornice est arrivée en troisième. Encore un cadeau de mon chéri, qui la trouvait superbe (je ne dirai pas le contraire). Il aime bien les poupées un peu gothiques mon chéri. C’est ma sombre mélancolique Melle Ermeline Menthe.
Et donc enfin, Nina. Qui finalement est la plus « normale » des quatres et qui a donc un peu de mal à trouver son style. C’est assez typique chez moi. ^^; Les extrêmes ça va bien, la normalité j’ai plus de mal.

Malheureusement, depuis l’arrivée de Calliope (ma première Blythe, pour ceux qui arrivent ou ne suivent pas) les Pullip sont un peu passées au second plan. Ca me fait mal au coeur de dire ça, mais il faut reconnaître que c’est assez vrai. Il y a plusieurs facteurs qui jouent.
Déjà, les Pullip se retrouvent dans une espèce de position bâtarde : elles ne sont pas aussi réalistes que les Momoko, mais elles n’inspirent pas autant de fantaisie que les Blythe. Du coup elles se retrouvent entre deux, et j’ai du mal à trouver leur place et leur univers.
Ensuite, leur corps est vraiment désagréable ! Certes, les genoux tournent. Mais ça grince, c’est raide, c’est plein de défauts… à côté des Momoko elles ne sont vraiment pas avantagées les pauvres. Pour essayer de lutter contre ça, j’ai décidé de poser un corps Obitsu à Cannelle. Malheureusement je n’ai pas encore assez « joué » avec pour que ça ait un effet.
Et puis enfin, elles sont plus dures à habiller. Les livres de patrons proposent plein de patrons pour Blythe et pour Momoko, mais rien pour Pullip (le seul livre pour Pullip étant épuisé depuis longtemps… 😦 ). Ici au Japon, il y a plein de créateurs pour Blythe, et pas mal de créateurs pour Momoko, ainsi que la marque Momoko officielle CCS, mais il y a peu de choses pour Pullip. Les vêtements stock Momoko sont superbes et de bonne qualité, les vêtements Pullip pas toujours… du coup, bah j’ai du mal à habiller mes demoiselles.

Je pense que pas mal de gens à ma place les aurait revendues. Mais je ne veux pas. Déjà parce que plus de la moitié sont des cadeaux de mon chéri, et on ne vend pas des cadeaux, encore moins quand ils viennent de gens très proches. Et puis je n’ai pas envie de renoncer, parce que je les trouve super jolies, que j’étais tellement heureuse de les avoir, et que j’aime les personnages qu’elles représentent. Je ne veux pas « passer à autre chose ». Ca me ferait mal au coeur. Donc je m’accroche, et je suis sûre que je vais réussir à les réapprivoiser. ^_^ D’autant que j’apprécie toujours les Pullips : j’aime regarder les jolies photos sur Flickr, et certains autres modèles me plaisent.
Je fais plus de photos cette année (une par semaine minimum, c’est le deal puisque j’ai souscrit au groupe « A doll a week » sur Flickr), donc je compte bien en profiter ! Il me faudrait juste trouver plus de temps pour pouvoir soigner mes poupées et mes photos. ^^; Aaaah, le temps…

(et comme d’habitude, ce qui partaît pour être un petit mot accompagnant une photo s’est transformé en roman… ^^; )

Read Full Post »

Nouvelles Pinky !

Je l’avais dit dans mon « petit point » n°1, les nouvelles Pinky sont sorties ! Voici donc des photos de la série 8, toutes fraîches du magasin.

PK022

PK023

PK024

Le truc qui ne va pas du tout, c’est que finalement je ne sais plus quoi penser de la PK023. Vous savez, celle dont je n’aimais pas du tout du tout la coiffure ? Et bien finalement je crois que je commence à la trouver mimi cette Pinky… :s Au secours !!
En revanche je reste sur mon avis premier sur la PK024, qui est que je n’accroche pas à sa tête. Il est même possible que sa tenue rose me plaîse finalement moins que prévu. Ouf !

Read Full Post »

Obake no Odeco-chan & Nikki

Elles sont bel et bien sorties !! Et j’ai pu voir la petite Nikki en vente. La Odeco-chan a visiblement beaucoup de succès, parce que la boutique Azone n’en avait plus une seule lorsque j’y suis allée samedi. Du coup vous n’aurez que cette photo de Nikki. Si vous voulez revoir des photos d’Odeco, vous pouvez descendre quelques posts plus bas, ou bien aller faire un tour sur mon Flickr (dans le set « Dollshow 24« ).

Finalement je crois que cette nouvelle Nikki n’est pas pour moi. Pourtant sur le principe j’aime beaucoup l’idée d’une Nikki rose et violette. Mais j’ai l’impression que ce rose est trop vif. Elle ne s’assortirait pas du tout avec ma petite Lili. Je veux bien d’une version rôse clair x mauve en revanche ! ;p Et je reste totalement sous le charme de la petite Odeco. Elle m’a séduite dès le départ de toute façon, il n’y a pas de raison que ça change. Il est d’ailleurs possible que vous réentendiez parler d’elle plus tard…

Le dessin sur leur boîte nous a trop fait tripper ! En fait les boîtes d’Odeco et Nikki sont en carton marron tout bête. Et dessus, il y a toujours un petit stickers qui montre le modèle contenu, grâce à une photo et un dessin. Voici celui des Obake :Elles ne sont pas tordantes leurs têtes ? XD

Et pour ceux qui s’intérogeait sur le make-up d’Odeco-chan après les photos officielles, je pense qu’elle est bel et bien telle que je l’ai vue au Dollshow. Elle est très très pâle, avec des pommes roses, et du fard violet très foncé (je pense que c’est violet) tout autour des yeux. Il me semble que cette photo que j’avais prise est assez fidèle (mis à part que le fard est peut-être plus marqué) :

Read Full Post »

Bloomy Bloomsbury

Il s’agit d’une collaboration entre la marque semi gothic lolita Jane Marple et les Blythe.
Je ne suis pas fan de cette marque en général. Ils ont parfois des pièces qui me plaisent, mais dans la globalité ce n’est pas ma marque préférée. En voyant le croquis, je m’attendais à avoir la même réaction pour la Blythe que pour la plupart des vêtements : mouais, pas pour moi, je n’accroche pas… et finalement pour une fois la photo de promo me plaît beaucoup plus que le croquis !

Elle a l’air assez jolie non ? Et sa tenue a finalement l’air de me plaire, certaines pièces en tout cas. Ses objecteurs lui reprochent ses cheveux trop semblables à ceux de Happy Harbour, ainsi que son prix (24,990 yens). Il est vrai que les deux coiffures sont très proches. Ceci dit elles ne sont pas identiques non plus, les cheveux de Bloomy Bloomsbury ayant l’air d’être de base plus disciplinés. J’ai du mal à dire si la couleur est exactement la même ou non. Ceci dit à part la coiffure elles sont quand même différentes. Et puis pour ceux qui n’ont pas HaHa, pas de problème ! Pour le prix j’ai plus tendance à être d’accord. Malheureusement comme l’ont déjà fait remarqué certains, elle a une tenue complexe, qui a l’air bien réalisée, avec un nouveau type de chaussures qui a du être fait exprès… ça a forcément un coût. Et puis toutes les limitées faite en collaboration avec quelqu’un ont de toute manière tendance à être plus chères.

Ce qui est réellement excitant à propos de cette petite, et qui fait que tout le monde l’attend avec impatience, c’est qu’elle va être la première Blythe à sortir avec le nouveau moule ! Pour ceux qui n’y connaissent rien en Blythe, il faut savoir qu’il existe différents « moules » de visage, c’est à dire différentes têtes. Le premier moule était le BL, est ensuite arrivé le moule « excellent » (EBL), puis « superior » (SBL), et enfin le moule « radiance » (RBL) en 2007. CWC a annoncé il y a quelques temps la création d’un nouveau type, nommé « fairest » (FBL donc), sensément plus proche du moule EBL.  Il est décrit comme devant avoir des yeux à pupilles larges et des joues plus rebondies, comme les EBL. Et il doit être semi-mat, ce qui là est une première, vu que pratiquement toutes les Blythe ont un visage en plastique (plus ou moins) brillant. Donc tout le monde veut voir Bloomy Bloosmbury pour voir à quoi va concrètement ressembler ce nouveau moule ! Les photos de promo montrent une comparaison, mais honnêtement on n’y voir pas grand chose (on dirait que les moules SBL, RBL et FBL sont identiques).

Le point positif de l’expo de Yûrakuchô (voir note précédente), est elle m’a permi de voir Bloomy Bloomsbury en vrai !! Ils l’avaient en expo dans la partie boutique !! Malheureusement elle est en l’air et « pas le droit de toucher », donc je ne l’ai pas vue dans les détails (et bien entendu pas de photos). Mais elle a l’air assez jolie, et je peux confirmer qu’elle a l’air différente des SBL et RBL ! Elle a un peu cet air « yeux grands ouverts un peu ébahi » qu’on les Blythe plus anciennes. Je n’ai pas pu juger sa forme de visage ou autre en revanche, je ne voyais pas assez bien pour ça. On peut voir quelques photos d’elles prises à un event en Thailande ici.

Read Full Post »

Petit point n°2

Deux expos-ventes de plus à rajouter, visitées ce week-end.

Tout d’abord le Betsy matsuri (« festival Betsy » en français) qui s’est déroulé samedi et dimanche dans la boutique Ruby in the Soda (à Tokyo toujours bien entendu). Il s’agit d’une expo-vente uniquement consacrée aux poupées Tiny Betsy McCall (j’ai pris le premier lien renvoyé par Google, pour que vous puissiez voir à quoi elles ressemblent). Elle doit se tenir tous les ans, puisque j’étais allée voir la précédente édition en février ou mars 2008. L’expo consistait en une quinzaine de dioramas environ, fait par différents créateurs pour poupées, avec Betsy customizées. Il me semble que des tenues originales (sur le modèle des tenues portées dans les dioramas) sont également mises en vente. L’exposition était vraiment très sympathique, certains des dioramas étant de vraies petites perles. Les détails étaient vraiment impressionnants ! Je ne suis pas fan de Tiny Betsy au point de vouloir en avoir, mais c’est une jolie petite poupée au look retro (les versions vintages et modernes sont pratiquement identiques !), et certaines des tenues et custos étaient très jolies. Malheureusement les photos étaient interdites… 😦 Ont participé : Kogumaza (tenues pour grand froid et diorama enneigé, c’était assez poétique… lien 1, lien 2), Mome/Kuro bara, Q.P. (lien 1, lien 2), Kinoko Juice, Korisu Factory (photo 1, photo 2), Daisy-D en collaboration avec Mitsubachi et quelqu’un d’autre (leur display était impressionnant) (lien 1, lien 2), Kanihoru, Rico* (jolies robes assez classiques), Yoshieda factory, Mihiru, Modan Candy (ou Modern Candy ?), Be Free* (avec un joli diorama assez détaillé), Left thimble (chouette diorama de poupées en train de coudre des fringues pour leurs poupées et de les prendre en photo, j’ai bien aimé la mise en abîme ^^), Honey*bee (une Betsy rousse toute mimi), Shôkôshi, Mitsubachi x Ichihara Sachiko. J’ai mis les liens vers les articles/photos que j’ai pu trouver sur leurs blogs. Et en fait il semble que Ichihara Sachiko fasse partie du staff de Ruby in the Soda, donc vous pouvez trouver sur son blog (le dernier lien de la liste) des photos des différentes displays. Prises de loin et petites, ou alors avec seulement une partie du diorama et petites, mais c’est mieux que rien, non ? ^__^ La boutique vendait également des Tiny Besty non customisées. J’ai pu papoter un peu avec Mika-san (Korisu Factory), qui était présente. Pour la première fois, c’est elle-même qui a customizé ses poupées : maquillage, cheveux. D’habitude elle crée les vêtements et collabore avec un autre artiste pour la custo.

Le deuxième event du week-end n’était pas exactement sur les poupées, mais plutôt sur les peluches, autres trucs à fourrure et associés. Il s’agit de l’expo-vente Drop Dead Beautiful, qui a commencé samedi et se poursuivra jusqu’au premier mars. Ca se passe à Gallery Tokyo Bamboo, qui n’est pas très loin de Ruby in the Soda (c’était parfait pour voir les deux en une fois). Encore une fois on prend les mêmes et on recommence : Daisy-D, Mitsubachi, Korisu Factory, Rico*, Yoshieda Factory, Aketsun!, Kanihoru, Cherry Merry Muffin, Mihiru, Ichihara Sachiko… ainsi que quelques autres artistes que j’ai déjà vu dans les events liés aux poupées, une personne venant du milieu gothic lolita et d’autres que je ne connaissais pas. C’était une sympathique petite exposition, avec quelques idées assez chouettes. Les photos étant autorisées, je ne m’étends pas plus ici et vous invite à suivre les mises à jour de mon Flickr. ^_^
J’ai toutefois une anecdote touchante. Pendant que nous étions dans la galerie, deux autres personnes étaient là : une aveugle accompagnée d’une jeune femme (sa fille ?). Le propriétaire (je suppose) l’a accompagnée tout du long de l’expo, lui expliquant l’expo et lui donnant les objets à toucher pour qu’elle puisse en profiter également. J’ai trouvé ça assez chouette. Et puis elle avait l’air gentille.

Oh, j’allais oublier ! J’ai également pu voir la mini-expo Blythe Fashion Obsession ~ Feminine Flavor ~ qui se tient en ce moment au Marui One de Yûrakuchô. Il s’agit de Blythe customisée et habillées par des marques de vêtements pour humain. L’expo est en deux parties : une partie à l’entrée au rez-de-chaussée qui montre les Blythe et leur modèle taille humaine côte à côte, et une partie à l’étage, à l’endroit où se trouve la boutique temporaire. J’ai été un peu déçue : il n’y a qu’une dizaine de modèles, et pas forcément extraordinaires. Les coiffures notamment ne m’ont pas plues la moitié du temps. Cette expo ne vaut pas vraiment un détour si vous n’avez rien à faire dans le coin…
Vu ce que j’ai pu constater les années précédentes, je suppose que cette expo fera partie cet été de l’exposition organisée pour l’anniversaire des Blythe. Qui devrait donc être sur le thème « Blythe fashion obsession », puisque c’est le thème de toutes les expos organisées depuis le début de l’année, ainsi que le thème du Blythe World Tour.

En attendant je vous laisse, je file manger un morceau et continuer mes mises à jour (pfiou, et dire qu’il va falloir traduire tout ça pour les autres blogs après… :s ).

Read Full Post »

Older Posts »